jeudi 2 février 2012

Le cercle littéraire des amateurs d'épuchures de patates

J'avoue avoir longtemps hésité avant de lire ce livre. J'en avais tellement entendu parler, que je me méfiais: je craignais d'être déçue, de trop attendre de ce roman, les critiques étant généralement très (trop?) élogieuses.
Puis je me suis finalement lancée, et si les premières pages m'ont paru un peu fastidieuses, cela s'est vite dissipé.

Durant la seconde guerre mondiale, Juliet Ashton, jeune écrivain, est célèbre pour ses chroniques. Alors qu'elle cherche le sujet de son nouveau roman, elle reçoit une lettre d'un de ses admirateurs, qui habite la petite île de Guernesey.
Bientôt, les échanges de lettres se multiplient, au fur et à mesure que Juliet s'intéresse à cette petite île, noue des contacts avec ses habitants, et apprend comment ils ont résisté à l'envahisseur allemand et à l'occupation.
Le point final de cette aventure sera bien sûr la visite de Juliet sur l'île, et sa rencontre avec les habitants de Guernesey en chair et en os.

Chaque message montre bien la personnalité des personnages, qu'il soit fantasque, timide, ou étroit d'esprit. Il est cependant très facile de s'y perdre, car ces personnages sont tout de même assez nombreux, et il n'est pas toujours évident de se rappeler qui est qui.

Le style épistolaire, plutôt rare de nos jours, convient parfaitement bien à cette œuvre, en donnant du rythme au récit. Il est juste dommage que les auteurs n'aient pas plus différencié les styles d'écriture des protagonistes. En effet, tous parlent de la même façon, qu'ils soient écrivains, milliardaires, ou garçon de ferme...

Il est également dommage que les livres abordés par ce cercle littéraire soient tous anglo-saxons, quand on sait que Victor Hugo lui-même a séjourné sur cette île. Pour un roman qui souhaite traiter de littérature, c'est plutôt dommage de ne pas y faire allusion une seule fois...
De même, ce cercle littéraire des amateurs de tourte aux épluchures de patates rassemble des gens qui, à l'origine, n'ont que faire de littérature: ce n'est qu'un prétexte pour dissimuler un cochon rôti. La lecture se frayera malgré tout un chemin chez chacun d'eux d'une manière toute personnelle...

Il n'en reste pas moins qu'il s'agit là d'un roman plaisant, aux personnages hauts en couleur (mentions spéciales à Isola et à Dawsey), cependant je ne suis pas sûre qu'il méritait toutes les louanges auxquelles il a eu droit...

lecture agréable

Logo Livraddict

4 commentaires:

  1. j'ai adoré ce livre que j'ai découvert en version audible, qui est délicieuse. Par contre, ils parlent de Victor Hugo, ils ne citent pas de livres mais ils le citent. ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je me le suis acheté car justement j'en entendais beaucoup de bruit. Il faut que je me lance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais passer un bon moment je pense :)

      Supprimer