lundi 15 juillet 2013

La petite fille qui aimait la lumière

Cyril Massarotto est un auteur que j'apprécie beaucoup. Ses romans sont de vrais petits bijoux d'humour, d'émotion et de tendresse, et il n'est pas rare que j'aie la larme à l’œil une fois la dernière page tournée.

Dans un monde ravagé par la guerre, un vieil homme recueille au péril de sa vie une petite fille blessée. Elle ne parle pas, et ne prononce qu'un seul mot: lumière, elle qui a si peur du noir.
Ensemble, ils vont réapprendre la vie, en attendant que des secours arrivent, et que la guerre soit finie. Lumière va apprendre à vivre comme une petite fille normale, et Monsieur Papi, lui, goûte de nouveau à la joie en présence de l'enfant qui lui rappelle tant sa petite-fille.

J'ai énormément apprécié cette lecture, pleine d'émotions et de douceur. Les personnages sont attachants, et leur volonté de vivre m'a beaucoup touchée.

J'ai apprécié l'idée de Monsieur Papi d'établir une liste de choses à faire une fois la paix revenue: des choses banales (telles que tremper un biscuit dans du chocolat chaud ou jouer du piano) mais que Lumière ne connaît pas, elle qui auparavant vivait sous terre à l'état sauvage avec d'autres enfants.

Le seul bémol, c'est qu'on ignore à quelle époque à quel endroit se situe ce récit, et qui sont les Autres. J'aurais vraiment aimé en apprendre plus, comprendre l'origine de cette guerre, pourquoi et comment c'est arrivé.
Au tout début, j'ai d'ailleurs fait la comparaison avec le film "Je suis une légende": on a l'impression de Monsieur Papi est le seul survivant d'un monde dévasté, et le fait qu'il cherche à tout prix à capter un message avec sa radio ne faisait que renforcer cette impression.
De même, je trouve le résumé de quatrième de couverture un peu mensonger: certes, Monsieur Papi apprend à Lumière ce que c'est que de vivre comme une enfant "normale", mais c'est plus à nous lecteurs qu'il raconte ses souvenirs de sa vie d'avant, avant la guerre et avant la perte de ceux qu'il aimait...

La fin de ce livre m'a aussi beaucoup émue, même si je m'y attendais, ça a été une jolie surprise de voir ce livre se finir ainsi, sur une touche positive.
Si vous avez envie d'une belle histoire pleine de tendresse, d'une rencontre entre deux personnages que tout oppose, je ne peux donc que recommander ce roman.
Cyril Massarotto a fait mouche une fois de plus, j'ai vraiment apprécié ma lecture.
 
lecture agréable

Logo Livraddict


Ce livre a été lu dans le cadre du challenge "Un mot, des titres" sur le blog de Calypso.

http://aperto.libro.over-blog.com/article-challenge-un-mot-des-titres-session-17-118121538.html


Tous les billets pour cette session "Lumière" sont disponibles ici!

2 commentaires:

  1. Oh je ne connaissais pas du tout le roman mais ça donne envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de voir qu'il te fait envie! :)

      Supprimer