lundi 8 décembre 2014

Martyrs, Livre II

J'ai eu un véritable coup de coeur pour le premier tome de Martyrs, c'est donc tout naturellement que j'ai décidé de sortir le tome 2 de ma PAL: non, je n'ai pas pu résister! ^^
J'aimerais vous offrir une chronique garantie sans spoilers, mais il se passe tant de choses dans ce tome que cela risque d'être un peu difficile, d'ailleurs je ne sais même pas quoi vous écrire et par quoi commencer ^^


Le pouvoir a changé de main au Reycorax: Akinessa est devenue reine après avoir tendu un piège des plus retors à son frère Karmalys.
Elle qui rêve d'un règne empli de justice se retrouve pourtant bien vite au cœur d'évènements tragiques: la peste qui frappe les îles de l'Ouest, le retour des Arserkers, la disparition de Karmalys et de Kassis, la fuite des Fauconniers, et la révolte lirander.
Bref, cela fait beaucoup de choses à gérer, et les plus proches conseillers de la reine ne sont pas forcément ses partisans les plus sincères...

Je me suis vraiment régalée avec la lecture de ce second volet des aventures d'Irmine et Helbrand, même si le coup de cœur est de nature un peu différente cette fois-ci.
En effet, si le premier tome posait les bases de l'intrigue et nous présentait tous les protagonistes tout en nous offrant quelques belles scènes d'action très bien ficelées, ce tome-ci est plus sombre, plus politique. L'action s'étend, on ne se contente plus de rester à Alerssen ou Ephysar: nous voyageons jusqu'aux Iles du Couchant, jusqu'aux Forêts Suspendues... De nouveaux personnages font leur apparition, tandis qu'on en apprend plus sur d'autres, comme Allena ou le borgne.

Le borgne, justement... Quel destin que le sien! Une vie de solitude, à tenter d'échapper à ses ennemis, à se battre et à tout faire pour conserver le souvenir de ceux qu'il a aimés. Ses retrouvailles avec Helbrand m'ont serré le cœur, quant à celles avec Kassis, j'ai failli pleurer tant je les ai trouvées tristes! Tout ce temps pour finalement ne plus se souvenir d'eux et les voir en étrangers, pfiou! Je comprends qu'il ait des difficultés à se réadapter à cette vie!

J'ai moins apprécié le personnage d'Allena, et même si je conçois que son parcours n'a pas été des plus faciles, cela n'excuse en rien la femme froide qu'elle est devenue. Je trouve que les raisons qui ont poussé Irmine à s'éloigner d'elle sont bien trouvées, mais j'ai trouvé dommage que l'on en sache pas plus. Il la quitte et part seul, mais qu'en est-il de son parcours à elle par la suite? Il est normal qu'elle lui en veuille, mais je pense qu'il a dû se passer d'autres choses encore pour qu'une telle haine les sépare et qu'Allena veuille sa mort.

Le personnage d'Akinessa montre toute sa roublardise dans ce tome, sa duplicité m'a écœurée, et même si elle a tout fait par amour pour ses enfants, j'ai eu du mal à concevoir que l'on puisse éprouver tant de rancœur durant des années et jouer un double jeu sur un si long terme.
Dorien Lisbach est toujours aussi détestable, quant aux Liranders, ils ne sont peut-être pas aussi unis qu'ils aimeraient le faire croire... Karmalys, lui, nous réserve bien des surprises, de même que Kassis et Guyarson. 
Bref, chacun cache bien son jeu, les alliances se nouent, les coups bas et les trahisons ne sont pas en reste, et c'est à qui abattra son jeu et dévoilera de surprenants alliés le plus intelligemment possible afin de surprendre ses adversaires.

L.'alternance entre le passé et le présent d'Irmine est une bonne idée, cela nous permet de suivre son cheminement sous sa nouvelle identité, en tant que Saërn le borgne. Même si tout ne nous est pas conté, nous apprenons l'essentiel, et c'est plus que suffisant pour comprendre la suite des évènements.
J'ai adoré vivre avec Saërn/Irmine aux côtés des Arserkers, et les découvrir tels qu'ils étaient vraiment: des seigneurs de guerre, un peuple magnifique, bien loin des monstres décrits un siècle plus tard. Je les ai trouvés imposants et majestueux et j'ai compris quel cruel dilemme ça a du être pour Irmine, entre les laisser se faire exterminer par Siegtrie ou tenter de les sauver...

J'ai parfois trouvé que les voyages dans le passé souffraient de quelques longueurs, surtout lorsqu'il s'agissait de la quête sur les ossements de dragons, mais quand j'ai assisté à la révélation finale, je suis restée bouche bée, et j'ai compris que tout ce qui pouvait passer pour des digressions un peu longuettes avaient finalement un but, nous amener pile poil là où Oliver Peru souhaitait nous voir arriver.

Et là, maintenant que j'ai tourné la dernière page, je me demande comment je vais bien pouvoir faire pour réussir à patienter jusqu'à l'ultime volet...

coup de cœur!

Logo Livraddict

6 commentaires:

  1. J'aime tellement cette série. Je pense que Olivier Peru a encore plus d'un tour dans son sac et qu'il en révélera plus sur Allena par exemple dans le 3 ème tome. J'espérais des retrouvailles entre Kassis et Irmine mais Olivier m'a dit "peut on en être sûrs? "... du coup j'ai peur et hâte en même temps!
    Belle chronique en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, j'adore! J'adorerais un rapprochement entre Irmine et Kassis, mais ça a l'air mal parti... Quant à Allena j'espère aussi qu'on en saura plus dans le tome 3... Vivement! :)

      Supprimer
  2. J'ai survolé ta chronique parce que je n'ai toujours pas lu le tome 1, mais c'est vraiment une saga qui me fait très très envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, c'est vraiment une saga géniale ^^

      Supprimer
  3. J'ai tellement entendu parler de cette série, et en bien... Que maintenant j'ai envie de me l'acheter tout de suite ;) ! Mais pour ce mois, priorité aux cadeaux de Noël :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saisis l'occasion justement, fais-le toi offrir! ;)

      Supprimer