lundi 1 août 2016

La fille du train

Sans la LC organisée par Du calme Lucette sur Livraddict, nul doute que ce livre serait resté encore un moment sur mes étagères à attendre que je l'en sorte. Les avis élogieux à son sujet ne manquent pourtant pas, mais allez savoir pourquoi je n'arrivais pas à me motiver...

Nous suivons donc Rachel, qui deux fois par jour prend le train à 8h04 et à 17h56 pour aller et rentrer de son travail à Londres. Chaque jour, elle passedevant son ancienne maison, où habitent désormais son ex-mari, sa nouvelle femme Anna et leur petite fille, mais aussi devant la maison où vit un couple en apparence parfait, qu'elle a intérieurement nommés Jason et Jess. Elle imagine leur vie, voit en Jess une jeune femme un peu artiste et imagine Jason en mari attentionné et aimant.
Seulement, un jour, Rachel surprend Jess en train d'embrasser un autre homme, et son univers vacille: comment Jess ose-t-elle briser l'image du couple parfait qu'elle s'était imaginée? Comment peut-elle faire ça à Jason?
Quelques jours après cette scène, Rachel apprend dans les journaux que non seulement Jess, qui en réalité se nomme Megan Hipwell, a disparu, mais aussi que les soupçons se portent sur son mari, dénommé Scott. Fascinée malgré elle par cette histoire, Rachel décide de s'en mêler et d'avouer à Scott ce qu'elle sait...

Je ne peux pas nier que La fille du train est un très bon roman, un excellent thriller psychologique avec lequel l'auteur a merveilleusement bien su jouer avec mes nerfs. 
Le gros point fort de ce livre, c'est son ambiance glauque à souhait. Déjà, faire d'une femme alcoolique son héroïne, c'est plutôt osé. Rachel est malheureuse, son goût pour l'alcool lui a tout fait perdre, pourtant elle est incapable d'arrêter et boit jusqu'à en perdre la tête, à en avoir des trous noirs qui durent des soirées entières.

C'est au cours de l'une de ces soirées trop arrosées que disparaît Megan Hipwell, et puisque Rachel a été vue dans le coin on se demande si elle n’aurait pas quelque chose à voir avec cette histoire.
Rachel se réveille le lendemain couverte de bleus, et la question se pose: qu'a-t-elle fait? S'est-elle battue, a-t-elle été agressée ou bien a-t-elle elle-même agressé quelqu'un? Mais c'est le black out total, Rachel avait trop bu et ne se souvient de rien.
C'est une des raisons qui vont la pousser à s'interroger sur cette fameuse soirée: le besoin de retrouver la mémoire et de savoir ce qu'il s'est passé, si elle est ou non mêlée à la disparition de Megan, qui vont la pousser à s'impliquer autant dans l'enquête, alors qu'elle devrait au contraire s'éloigner de tout ça.

Paradoxalement, c'est cette même ambiance malsaine qui m'a dérangée durant ma lecture c'était un peu trop. L'alcoolisme, les pertes de mémoire, la disparition de Megan, la gare et son allée sombre et humide, toute cette noirceur et ce manque d'optimisme m'ont miné le moral. 
De ce fait, je ressors un peu mitigée de cette lecture, car en plus à un moment j'ai ressenti comme un essoufflement au niveau de l'intrigue, je commençais un peu à m'ennuyer, on tournait en rond, mais fort heureusement cela passe assez vite, et mon intérêt a de nouveau été accroché, jusqu'au final qui m'a surprise. J'avais échafaudé tout un tas d'hypothèses, certaines se sont avérées justes quand d'autres étaient totalement à côté de la plaque.
J'avoue que je ne m'attendais pas à un tel dénouement, même si j'avais deviné certaines choses, la révélation finale m'a laissée sur les fesses.

Il est juste dommage que je ne me sois attachée à aucun des personnages, Rachel m'a déprimée, sa façon de s'apitoyer sur son passé et de ne pas réussir à tourner la page m'ont agacée. 
Megan, au début, paraît sympathique, mais plus on apprend la connaître et plus il est difficile de la plaindre, seul un élément de son passé  a joué en sa faveur.
Quant à Anna, pour moi c'est une garce qui mérite ce qui lui arrive. La roue finit toujours par tourner, et elle en fait la douloureuse expérience.
Les hommes ne sont pas mieux, Scott m'a foutu les chocottes, par moments il est vraiment effrayant!

Du coup, j'ai vraiment l'impression de ne vous parler que des côtés négatifs que j'ai pu rencontrer, alors que cette lecture a aussi connu des moments très agréables, où la tension était à son comble et où les pages se tournaient toutes seules: impossible de lâcher ma tablette dans ces moments-là!
J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, elle réussit à nous faire passer par toutes sortes d'émotions et à nous immerger totalement dans ce récit.
Bref, malgré une lecture en dents de scie, j'avoue avoir passé un bon moment en compagnie de ce livre, et désormais j'ai hâte de voir le film! 


Retrouvez l'avis de Du calme Lucette et celui de Sanguine!
 


lecture agréable
  

Logo Livraddict


 
                

8 commentaires:

  1. Pareille que toi, je suis ressortie de ma lecture mitigée et je ne me suis pas du tout attachée aux personnages...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps les personnages ont tous un petit je ne sais quoi de détestable ;)

      Supprimer
  2. Il m'attend dans ma liseuse et, malgré les points qui ont pu te déranger, j'ai hâte de me faire mon propre avis :)

    RépondreSupprimer
  3. Exactement le même ressenti sur cette lecture : un thriller très prenant que j'ai beaucoup aimé, mais je ne me suis attachée à aucun des personnages !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps l'auteur n'a rien fait pour qu'on les apprécie ;)

      Supprimer
  4. J'ai bien aimé pour ma part. C'est vrai que les persos ne sont pas hyper attachants, mais l'histoire est prenante, et je trouve que les sentiments d'obsession, de paranoia... sont bien rendus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est sûr, surtout en ce qui concerne Rachel ^^

      Supprimer