lundi 3 octobre 2016

Le secret du mari

J'ai eu envie de lire ce livre à force de le voir un peu partout sur le net. Les avis positifs fleurissant un peu partout, j'ai moi aussi décidé de me laisser tenter...

 Jamais Cecilia n’aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari: "À n’ouvrir qu’après ma mort". La curiosité est trop forte, elle l’ouvre et le temps s’arrête...
John-Paul y confesse une faute terrible dont la révélation pourrait détruire non seulement leur famille mais la vie de quelques autres. À la fois folle de colère et dévastée par ce qu’elle vient d’apprendre, Cecilia ne sait que faire: si elle se tait, la vérité va la ronger, si elle parle, ceux qu’elle aime souffriront.

Allez savoir pourquoi, quand j'ai commencé ce livre, je m'attendais à un thriller. J'avais survolé très rapidement le résumé de quatrième, je savais qu'il était question d'une lettre qu'un mari voulait que sa femme n'ouvre qu'après sa mort, et c'est tout. Pour autant, je ne suis pas déçue de ma lecture, au contraire j'ai passé un excellent moment.

Cecilia et John-Paul forment un couple en apparence parfait: ils s'aiment, ont réussi leur vie et ont trois filles adorables.
Et pourtant, il va suffire d'une lettre pour que leur univers vacille: Cecilia découvre l'objet du drame dans le grenier, sur l'enveloppe John-Paul a noté "A n'ouvrir qu'après ma mort". Après quelques jours de tergiversation, Cecilia décide de passer outre la volonté de son mari et cède à la curiosité. Sauf que le contenu de cette fameuse lettre va s'apparenter à un tsunami qui va chambouler leurs vies, ainsi que celles d'autres personnes de leur entourage...

Les vies de Rachel et de Tess vont s'en trouver affectées, de façon plus ou moins directe. Au début, je me demandais quels liens pouvaient bien unir ces trois femmes, mais plus on avance dans le récit, plus cela devient limpide.
Rachel est désabusée car, au lieu d'annoncer la venue d'un second enfant, son fils lui apprend au contraire qu'avec sa femme et son fils ils déménagent à New York. Ce petit-fils illumine sa vie et lui a permis de se remettre du meurtre de sa fille Janie, survenu bien des années plus tôt.
Tess et Felicity sont cousines, et partagent tout ou presque. Aussi, quand Felicity annonce à Tess qu'elle est amoureuse de son mari Will et que c'est réciproque, c'est la douche froide, d'autant que Tess la considérait comme une sœur...

J'avoue qu'au début j'ai été quelque peu désarçonnée de voir que l'on suivait non pas une, mais trois femmes. Malgré ma lecture rapide du résumé, je pensais que l'on suivrait uniquement Cecilia et son mari. Sachant qu'il y a également pas mal de personnages qui gravitent autour de ces femmes (maris, enfants, amis) il faut tout de même un petit temps d'adaptation afin de ne pas se mélanger les pinceaux. 

Petit à petit, nous entrons dans leur intimité, nous découvrons leurs joies, leurs peines, leurs secrets. Je pense que j'aurais été aussi en colère que Tess si j'avais vécu la même chose qu'elle, j'aurais viré la cousine vite fait bien fait, par contre sa réaction avec Connor m'a paru quelque peu limite.
Connor, justement, est sans doute le personnage le plus attachant du livre. Il m'a émue, je l'ai trouvé très juste et très sympathique. 

J'ai également eu beaucoup de peine pour Rachel, la vie ne l'a pas épargnée, mais son manque de discernement m'a parfois un peu agacée. Certes, je comprends que le fait que l'on n'ait pas retrouvé le meurtrier de sa fille n'ait pas facilité son deuil, mais son acharnement à l'égard d'un des personnages n'est pas non plus très juste (quoique, qui sait comment je réagirais si j'étais à sa place...).

Cecilia, enfin, est celle avec laquelle j'ai eu le plus de mal. Je comprends pourquoi beaucoup de lecteurs/lectrices comparent ce roman à Desperate housewives (encore que pour ma part je n'ai jamais dépassé la 1ère saison ^^'), elle a un côté parfait et rigide à la Bree qui peut en agacer plus d'un/une. Fort heureusement, elle devient plus sympa et plus humaine à mesure que l'on tourne les pages, car je pense que j'aurais saturé! 
Par contre, j'avoue que sa réaction suite à la lecture de la lettre m'a plus d'une fois fait lever les yeux au ciel. Je comprends parfaitement ce qu'elle ressent, à sa place je pense que j'aurais été aussi paumée qu'elle, mais au bout d'un moment ses hésitations deviennent lassantes.

Au final, elle et John-Paul sont ceux qui ont le plus de failles et ce sont eux également qui vont payer le prix fort suite à leur découverte de la lettre. Ce roman est finalement le récit d'une tranche de vie, celle d'un couple pour qui tout bascule et qui part à la dérive. C'est aussi un livre sur le pardon, le deuil et le destin, qui semble un jour prendre un malin plaisir à se venger d'un acte du passé.
A lire si vous aimez suivre des personnages qui voient leurs destins bouleversés et si vous aimez ne pas avoir toutes les cartes en main dès le départ. 

lecture très agréable


Logo Livraddict


6 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce premier tome !
    Ce n'est pas un thriller, effectivement (le résumé peut être trompeur sur ce point) mais cela reste une lecture addictive avec des personnages attachants. La fin m'a également suprise ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil je ne m'attendais pas à cette fin! J'espère que le prochain de l'auteur est aussi bon ^^

      Supprimer
  2. Je l'ai dans ma PAL depuis sa sortie, il faudrait décidément que je m'y mette ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre qu'il te plairait en plus ^^

      Supprimer