jeudi 4 mai 2017

Dis-moi que tu mens

Ce livre avait tout pour me plaire: un titre accrocheur, une couverture magnifique, un résumé alléchant... Quand je l'ai vu sur la plateforme NetGalley, j'ai su qu'il était fait pour moi. Ou pas...

Tout commence par un mensonge. De ceux qu’on fait tous pour impressionner une vieille connaissance. L’histoire de votre vie, légèrement embellie, face à cet avocat brillant, époux et père comblé, que vous avez croisé par hasard.
Puis, sans savoir comment, vous vous retrouvez à dîner chez lui, à accepter une invitation en vacances, propulsé dans une vie de rêves – celle à laquelle vous avez toujours aspiré. Jusqu’à ce que cette vie ne semble plus si idyllique…
Mais vous êtes déjà pris au piège, transpirant sous l’impitoyable soleil de Grèce, brûlant d’échapper à la tension ambiante. Alors vous comprenez que, si douloureuse la vérité soit-elle, ce sont vos mensonges qui ont causé le plus de tort… Et, à ce moment-là, il est déjà trop tard.

Je tiens avant tout à remercier le réseau francophone NetGalley et les éditions Préludes pour m'avoir permis d'obtenir ce livre. Malheureusement, pour moi c'est un gros flop, et je l'ai abandonné au bout de 21% de lecture.

Je suis la première désolée de constater que ce roman et moi ça ne l'a pas fait, mais honnêtement je ne pouvais pas continuer, chaque fois que je posais ma tablette il fallait que je cherche au fond de moi une raison de reprendre cette lecture, et force a été de constater que je n'en trouvais aucune.

Je savais pourtant à quoi m'attendre: la promesse d'un huis clos, un personnage pas forcément attachant qui passe sa vie à mentir pour embellir sa vie... Ca me parlait, mais une fois la lecture commencée, eh bien rien.
J'ai vraiment eu du mal avec le personnage principal. Je savais que ça ne serait pas facile, mais ce type est un vrai parasite, sa vie repose sur un mensonge, sur du vide, et à part s'en plaindre il ne fait pas grand chose pour améliorer les choses.

Il drague une femme juste parce qu'elle a une maison, alors que lui doit retourner vivre chez sa mère car la personne qui lui prêtait son appartement est de retour et souhaite récupérer son bien. Le pauvre se dit qu'il mérite mieux et que séduire cette femme n'est que justice: son mari est mort, il lui a laissé une baraque et du fric, elle a des amis, lui n'a rien de tout ça et ce n'est pas juste.
Et quand un de ses amis lui dit qu'il n'est qu'un parasite, il se vexe mais a quand même la "bonne foi" de penser qu'il a peut-être raison, mais qu'il n'est pas prêt à l'admettre. Bref, on dirait un gosse qui fait un caprice.

Ajoutez  cela une quatrième qui en dit un peu trop, et vous imaginerez ma frustration grandissante. Je me suis arrêtée à 21% de ma lecture sans qu'il se soit rien passé de bien extraordinaire, et le voyage en Grèce mentionné dans le résumé n'a même pas encore commencé...

Je pense en fait que j'attendais autre chose de cette histoire: je pensais que le héros aurait tout de même une vie bien à lui, qui certes ne serait pas folichonne, mais une vie tout de même et non pas une façade basée sur des illusions. Je pensais qu'il mentirait un peu pour enjoliver les choses: qui ne l'a jamais fait, histoire de se faire mousser un peu et de faire croire que sa vie est un tout petit peu plus palpitante qu'elle ne l'est en réalité? 
Sauf qu'ici en fait le narrateur ment tout le temps, sa carrière d'écrivain repose sur du vent, il n'a pas de domicile, il vit aux crochets des autres et se plaint tout le temps... Oui mais c'est ça la vie, on n'est pas au pays des bisounours, et on n'a rien sans rien!

Bref, je suis vraiment désolée mais rien dans ce livre ne me donne envie de poursuivre l'aventure. Peut-être n'était-ce pas le moment, je ne sais pas, un jour peut-être, qui sait, je lui redonnerai sa chance, mais là à part me forcer je n'arrive à rien.

Je ne doute cependant pas que ce livre saura trouver son public, j'ai déjà vu de très bonnes notes à son sujet et je pense que les amateurs de thrillers psychologiques et de huis clos devraient trouver leur compte. Pour ma part, je suis juste passée à côté...
 
je n'ai pas du tout aimé, livre abandonné

Logo Livraddict

4 commentaires:

  1. Ah mince, c'est dommage que tu n'es pas aimé cette histoire :/
    J'espère que ta prochaine lecture sera meilleure ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Oui elle est bien meilleure, ouf! ^^

      Supprimer
  2. Ah oui en effet.. bon moi je vois pas trop en pourcentage mais il faut arriver justement au voyage en Gréce pour que les choses se corse un peu pour notre bonhomme !!
    Après sinon je pense que cet homme justement c'est un peu monsieur tout le monde, on a tous mentit pour quelque chose (petit ou gros mensonge) et dans ce livre on se rend compte jusqu'où peut nous mener le mensonge (à grosse ampleur attention !!)
    En tout cas c'est dommage qu'il ne t'ai pas plus mais comme tu dis heureusement que l'on a pas tous les mêmes goûts (ça serait bien triste si c'était le cas)...
    Tu avais lu le premier roman de l'auteure (ce que tu veux) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne l'ai pas lu :/ avant de commencer celui-là j'ai hésité à me l'acheter et maintenant j'hésite encore plus, je n'ai pas envie d'une autre déconvenue! Et 21% ça fait 88 pages environ, sur 416 j'estime que ça fait long le démarrage! ;)

      Supprimer