mercredi 14 juin 2017

Tu tueras l'ange

Dès que j'ai vu qu'il était sorti, je l'ai voulu. Il était tout bonnement impossible que je passe à côté de ce nouveau livre, pas après avoir tant apprécié Tu tueras le Père...

La mort rôde, aussi belle que fatale. Serez-vous sa prochaine victime? Lorsque le TGV Milan-Rome arrive à quai, la police fait une macabre découverte: tous les passagers de la classe affaires sont retrouvés morts. Si les premiers indices orientent l'enquête vers un attentat, la commissaire adjointe Colomba Caselli, muscles d'acier et âme fragile, est persuadée du contraire. Pour elle, seul Dante Torre, "L'Homme du silo", est capable d'y voir clair dans ce brouillard de mensonges et de fausses pistes. Très vite, ils découvrent que ce massacre n'est que l'énième épisode d'une longue série de carnages, sur laquelle plane l'ombre d'une mystérieuse figure féminine. Elle ne laisse aucune trace, juste un nom: Giltiné, l'ange lituanien des morts.

Je tiens avant tout à remercier le réseau francophone NetGalley et la collection La Bête Noire pour m'avoir permis de lire ce livre. L'année dernière, j'avais passé un très agréable moment en compagnie du premier roman de l'auteur, Tu tueras le Père. Je suis donc vraiment ravie d'avoir pu découvrir ce deuxième opus et surtout d'avoir retrouvé Colomba et Dante.
Si le premier tome se concentrait essentiellement sur Dante, ici l'auteur a choisi d'ouvrir le bal avec une scène d'attentat assez atroce. 
Bien qu'il soit très vite revendiqué par Daesh, cela ne convainc pas Colomba, persuadée que cette mise en scène cache autre chose. Elle décide donc de faire appel à Dante afin qu'il l'aide à mettre au jour les zones d'ombre de cette affaire.
Bien évidemment, notre duo va se retrouver fourré dans un sacré guêpier, une affaire bien plus dense que ce qu'ils pensaient au départ. Les voici en effet sur la piste de Giltiné, l'ange des morts lituanien, qui semble avoir un certain nombre de meurtres, massacres et autres joyeusetés à son palmarès.

J'avais un peu peur de ce que cette suite nous réservait. Je ne savais pas du tout de quoi l'auteur allait nous parler, puisque j'ai sollicité ce titre dans même avoir lu le résumé de quatrième. Je pensais que l'on reprendrait notre route plus ou en moins directement après les derniers évènements de Tu tueras le Père.
L'auteur nous avait en effet quittés avec des révélations assez folles, et je pensais sincèrement que ce roman allait se baser là-dessus, aussi j'avoue avoir été surprise quand j'ai commencé ma lecture. Je savais que le thème était les attentats, mais je pensais que ce serait juste une sorte de background avec toujours au premier plan des révélations au sujet de Dante.

Pour autant, le passé de Dante n'est pas complètement passé à la trappe, au contraire, puisqu'il nous sert de fil conducteur tout au long du livre. On continue à en apprendre plus à son sujet, sur ses petites manies - souvent touchantes, parfois exaspérantes. J'ai été ravie de voir son duo avec Colomba reprendre vie, même si on sent bien que certaines choses ont changé. Il y a comme une réserve entre eux, on comprend assez vite qu'ils se sont éloignés et cela a jeté comme un froid.
Heureusement, cela  ne dure pas et ils retrouvent assez vite leur complicité.

Cette fois encore, leur enquête va prendre des proportions assez incroyables, ils vont voyager jusqu'en Allemagne, rencontrer la mafia russe, bref les ramifications de cette affaire sont bien plus complexes qu'il y paraît au premier abord.
Colomba va devoir faire un choix: se retirer de l'affaire et laisser faire ses collègues, ou croire les affirmations de Dante au sujet de Giltiné et de ses motivations, quitte peut-être à tout perdre, jusqu'à son travail.

Bref, vous l'aurez compris, une fois encore Sandrone Dazieri envoie du lourd, du très lourd. Une fois plongée dans ce roman, j'ai eu bien du mal à le lâcher, tellement j'étais happée par cette histoire et prise au piège de ses ramifications et de ses rebondissements. 
Et que dire de la fin? C'est juste pas possible, et ça va être une torture de devoir attendre jusque l'année prochaine!

N'empêche que je serai au rendez-vous et que j'attends avec impatience de connaître enfin toute la vérité (et rien que la vérité, haha) à propos du passé de Dante.

lecture très agréable

Logo Livraddict

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est exactement ça, vivement la suite! :)

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout le premier livre mais c'est intrigant.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai toujours pas lu Tu tueras le père alors qu'il me tente depuis sa sortie ... Trop de livres lire ^^
    Non, sérieusement, maintenant qu'il est sorti en poche, il faut absolument que je découvre cette trilogie (si j'ai bien compris, cela sera une trilogie ?) :D

    RépondreSupprimer